29/09/2013

Caviardages, la suite

     En voici un beau, évident, facile à réaliser à peu de frais... Rue des Trois Bornes dans le XIe ardt... En effaçant le haut du O...

 

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Paris, XIe ardt, photos Bruno Montpied, 2013


     N'en restons pas là. il me semble que je n'ai pas encore eu l'occasion de glisser cet autre caviardage plus poussé cette fois que m'avait indiqué Régis Gayraud dans sa bonne ville de Clermont-Ferrand:

 

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Une autre sagesse... Rue Ballainvilliers, Clermont-Ferrand, photo BM, 2012

    Bien sûr le caviardage est essentiellement à orientation sexuelle ou scatologique, comme le suivant découvert à Lunas dans l'Hérault, dans une ruelle où l'on peut intervenir furtivement et en toute tranquillité.

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Au départ la rue Font Picotière, à Lunas, ph.BM, 2012

     Parfois cela dérape carrément dans les noms d'oiseaux...

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Ph. Joël Gayraud (merci à lui de nous l'avoir communiquée), 2013? En plus il y a de l'art naïf...

    Ou bien, c'est le hasard du temps qui passe. Les horloges se révoltent malicieusement contre leur concepteur, l'aiguille fait d'un Lepaute un "Le Pute", pas très fixée sur le genre masculin ou féminin pour le plus vieux métier du monde exercé il est vrai par les deux sexes...

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Ph. BM, gare de Capdenac, 2012

     C'est le caviardage par élision de hasard. Le pliage malencontreux d'un tissu imprimé peut ainsi donner des résultats tout aussi désopilants.

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Ph. Thierry Vohl, 2012 (merci à lui) ; que vont en penser les Bourguignons?


    Et les mots à force se mettent à dériver, les caviardages ne tiennent plus trop compte de la sympathie que peuvent inspirer (en tout cas moi je les aime bien) par exemple les pompiers, on ne résiste plus à une petite transformation bénigne qui crée une surprise.

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Rue du Château d'Eau, Paris Xe ardt, ph. BM

     D'autres plus artistes et littéraires, un peu militants aussi, rue Louis Blanc, dans le Xe ardt, inspirés par les beaux caractères Défense d'Afficher, font penser les murs, et même donnent des coups de trompe...rie.

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Ph. BM, 2012

     Enfin, qu'est-ce que vous croyez, moi aussi il m'arrive de m'y exercer quelquefois, et très lâchement bien entendu, je fais ça loin des regards, dans la montagne du côté de la Bourboule (altitude 1436 m), au col joliment nommé de l'Ouïr, en dessous du Puy du même nom.

caviardages,inscriptions urbaines,inscriptions cocasses dans la rue,rue des trois bornes,graffiti spéciaux

Ph. BM, 2011, Auvergne

Commentaires

Merci j'ai bien ri !

Il y a celle-ci (toute en finesse) qui a tourné sur pas mal de blogs, peut-être l'as tu déjà déniché :

http://www.humourenpj.net/data/pj/files/chambres.des.putes.jpg

Écrit par : Cosmo | 01/10/2013

Répondre à ce commentaire

Non, je ne l'ai pas dénichée parce que je ne cherche pas sur internet mais dans le décor quotidien. Ceci dit elles se sont joliment fait piéger. On ne sait pas ce qu'est devenu le photographe?

Écrit par : Le sciapode | 01/10/2013

Répondre à ce commentaire

Vous êtes fait, M. le Sciapode. J'écris immédiatement au Conseil général du Puy de Dome pour vous dénoncer comme l'auteur des dégradations commises sur les panneaux du col de l'Ouïr. Vous pourrez continuer votre oeuvre graffitesque à loisir sur les murs humides de votre geôle, et avec un peu de chance, le psychopathe qui partagera vos 8 mètres carrés aura lui aussi un talent brut. Et en plus, une fois sorti, vous pourrez nous raconter vos expériences sodomiques.

Écrit par : Siger du Haryag | 03/10/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire