11/12/2013

Darnish débarque à Paris

    J'ai eu l'occasion de vous parler de l'ami Darnish, un artiste rennais qui me paraît inventif. Il est attentif qui plus est à la créativité autour de lui, même si elle se trouve dans des recoins peu observés, que ce soit dans les parenthèses oubliées d'Essaouira ou au fond des bois de Bretagne.

 

Troisoeuvres-dont-le-projet.jpg

Quatre oeuvres diverses du sieur Darnish, ph. Samantha Richard, 2013


    Le voici qui s'en vient pour une exposition à Paris à la Galerie 17, tenue et animée par les animateurs du foyer d'édition Venus d'Ailleurs de Yohan-Armand Gil et autres, loin de Nîmes leur port d'attache, à Montmartre cette fois, tout près de la rue Lepic (et située entre l'ancien appartement de Ghérasim Luca d'une part et celui de Jacques Prévert d'autre part). Il présentera dans cette petite galerie des collages et des assemblages. Le vernissage c'est ce vendredi 13, à partir de 17h. Ça va sûrement lui porter bonheur.

Exposition Darnish, du 13 décembre au 10 janvier 2013. Galerie 17, 17 rue Constance, Paris 18e. M°Blanche, ouv. le vendredi du vernissage de 17h à 21h. Puis sam. et dim. de 10h à 12h et 14h à 19h. Dans la semaine et autres jours, sur rendez-vous: 06 11 49 38 21. galerie.17@free.fr et http://galerie17.over-blog.fr

Commentaires

Aux lecteurs commentateurs du Poignard Subtil, vous êtes invités à venir boire un peu de vin ce vendredi 13 à la galerie 17...Je serais autant ravi que curieux de vous rencontrer. Et merci cher Sciapode de ce coup de main fraternel.

Écrit par : darnish | 11/12/2013

Répondre à ce commentaire

Je viendrai, mais il faudra deviner laquelle je suis...

Écrit par : Isabelle Molitor | 12/12/2013

Répondre à ce commentaire

Alors, c'était bien? Z'avez des nouveaux potes, M. Darnish? On aimerait bien, parfois, avoir des retours sur les événements qui nous sont signalés a priori (soirées montpiedesques, recoineries, sciapodités, et maintenant darnishités)...

Écrit par : Régis Gayraud | 14/12/2013

Répondre à ce commentaire

Ce que je peux vous dire, mon cher Régis, c'est que l'Aigre de mots y était. Il y a mondanisé, comme il se doit, mais c'était du beau monde. On murmure même qu'il s'est fendu d'une œuvre pour sa collec.

Écrit par : Félicie Corvisart | 14/12/2013

Répondre à ce commentaire

Vous avez donc vu l'Aigre de mots! Est-il si hautain et si furieusement dandy qu'on le raconte?

Écrit par : Siger du Haryag | 15/12/2013

Répondre à ce commentaire

L'Aigre dandy et hautain ? Mais pas du tout, il est très "peuple" au contraire, il se gratte l'entre jambes et mange ses crottes de nez !

Écrit par : Zébulon | 15/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bon, les enfants, ça suffit, je siffle la fin de la récréation.

Écrit par : Le sciapode | 15/12/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire