Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2020

La poésie aujourd'hui (2): les poèmes de mots collés de Vanessa Ancelot

         Il y a quelques années, alors que je travaillais encore en Bibliothèque Centre de Documentation (BCD) d'une école primaire du Bas Belleville, je proposais de temps à autre aux enfants dans mes ateliers d'écriture organisés le soir pour des CE1 (des 7-8 ans) d'écrire des phrases en piochant dans des boîtes de mots  découpés au préalable par d'autres enfants, notamment des CP, pendant le service d'interclasse du milieu de journée. L'essentiel étant de réaliser des phrases "qui tiendraient debout", qui seraient syntaxiquement valables. J'étais un animateur et non pas un enseignant, et je proposais cela comme une expérimentation ludique. Le collage des mots avec leurs couleurs, leurs typographies variées, souvent attractives, plaisait aux enfants qui fréquentaient l'atelier et la BCD (ils avaient choisi cet atelier-lecture (et écriture) avec leurs parents et étaient a priori motivés).

La nouvelle vie, Fatima (2).jpg

Collage de Fatima (toute une philosophie du comportement à avoir vis-à-vis de son enfance parmi les autres condisciples quand on est une très jeune fille), vers 1996, archives Bruno Montpied.

Le corbeau ne va pas à l'école; Tseman Magassa.jpg

Collage de Tseman M., (qui soupirait peut-être de ne pouvoir faire comme le corbeau, au plumage noir comme la couleur de sa peau ; d'origine africaine, Tseman, par ce texte, retrouvait (ou répercutait?) le ton des proverbes africains par ailleurs), archives B.M.

Comment vivre avec.jpg

Collage de Arnaud (grave question...), archives B.M.

Tu es comme ça, mystère, Christine Wang.jpg

Collage de Christine W., (un coup de dés n'abolit jamais le hasard?), archives B.M.

Choisis la vie facile, Léa Morel 1, 96.jpg

Collage de Léa M. (qui dans ses collages aimait les phrases lapidaires mais  au sens - comme le lait - condensé), archives B.M.

 

       Les résultats étaient curieux. Le hasard nous donnait des sortes de poèmes impromptus. On s'accordait eux et moi sur le fait que la phrase devait avoir quelque sens. Je n'étais jamais été sûr qu'ils en perçoivent toutes les dimensions. Pour m'en assurer davantage, je leur demandais d'illustrer ensuite la phrase obtenue.

Mots collés d'Aragon, cat de l'Invention du surréalisme.jpg

Poème de mots collés de Louis Aragon, extrait d'un cahier de collages de 1924, (exposé actuellement à "L'Invention du surréalisme", jusqu'au 7 février 2021, à la Bibliothèque Nationale de France, site Mitterrand).

 

     Il y avait des télescopages de mots qui donnaient des éclairs poétiques surprenants, déroutants. Sans bien le savoir, sans m'en souvenir précisément, on mettait nos pas dans ceux des dadaïstes qui avaient joué au début du XXe siècle de même que nous avec des mots découpés et collés, selon la technique que l'on appelle aussi, dans les manuels d'ateliers d'écriture, des lettres anonymes.

           On peut convoquer aussi le souvenir dans les années 1950-1960 des collages de mots de Guy-Ernest Debord dans ses livres, illustrés de "structures portantes" d'Asger Jorn, Mémoires ou Fin de Copenhague.

Carnet 1 (2).jpg

Mots collés dans un carnet par Vanessa Ancelot, 2020. Photo et collection de l'artiste.

 

           Mais tout cela m'est revenu ces temps-ci grâce à d'excellents collages réalisés récemment par une jeune femme de nos amis, Vanessa Ancelot, qui excelle dans cet art, je dois dire, obtenant des poèmes très drôles, percutants, qui renouvellent avec bonheur la poésie contemporaine, faite de ronron et de vers obscurs très souvent enquiquinant. Jugez plutôt d'après les exemples ci-dessus et ci-dessous. Chaque poème, pour se distinguer des voisins, est entouré d'un trait de crayon.

Carnet 2 (2).jpg

Vanessa Ancelot, ph. et coll. de l'artiste.

Carnet 5 (2).jpg

Vanessa Ancelot, ph. et coll. de l'artiste.

Carnet 6 (2).jpg

Vanessa Ancelot, ph. et coll. de l'artiste.

 

       Et cet avant-dernier pour la route, imprégné d'un bel humour noir, ce dernier prenant souvent le relais de la tendre moquerie, du goût de l'absurde aussi parfois, ou de la poésie directe à coloration narquoise.... :

Ext Carnet 7,Transformer vos enfants en pâté (2).jpg

Vanessa Ancelot, ph. (détail) et coll. de l'artiste.

 

        Enfin, un dernier collage sur les structures portantes cette fois de l'ami Darnish, bien connu sur ce blog, par ses commentaires fréquents.

mots collés,poèmes de mots collés,collages de mots,art enfantin,louis aragon,dadaïsme,vanessa ancelot,humour noir,goût de l'absurde,surréalisme

Mots collés, Vanessa Ancelot, peinture, Darnish, ph.et coll. des artistes, 2020.

 

      Dernier?... Pas tout à fait cependant. J'oubliais de joindre aux collages ci-dessus cette affiche photographiée avenue Trudaine dans le IXe arrondissement ces jours-ci, alors que je méditais cette note:

mots collés,poèmes de mots collés,collages de mots,art enfantin,louis aragon,dadaïsme,vanessa ancelot,humour noir,goût de l'absurde,surréalisme,guy-ernest debord,asger jorn,darnish

Adresse à l'attention de "Monsieur le Coronavirus" qu'on prie de s'en aller et de nous rendre toute liberté... Mais ce texte, s'il est réalisé par la technique des mots collés, n'est pas fait du tout au hasard, il est laborieusement volontaire ; ph. B.M. 2020

Commentaires

Ça me rappelle aussi le "cut up" de Brion Gysin.

Écrit par : William | 18/12/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire