Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2011

Pierre Dange, un Naïf dans un habitat brut

      Cela fait quelques années que je collectionne, ou plutôt que j'amasse, en dilettante, des cartes postales anciennes représentant des sites façonnés par des excentriques oubliés, édifices babéliens à la signification perdue, musées de racines sculptées, ou de préhistoire populaire, falaises interprétées, églises psychédéliques avant l'heure, Luna-parks bricolés dans des coins perdus. Sur ce blog j'ai récemment évoqué par exemple l'Auberge des Soeurs Moisy, le Cabaret des Décapités dans l'île de Bréhat, et il y a déjà plus longtemps, le monument aux morts de l'Abbé Cognet, ou le "Tour du Monde Globe de la Paix"...

 

Jamain-La-Croix-(Indre-et-L.jpg

Camille Jamain "Peintre", l'Aquarium de sa "base de loisirs" bricolée, "Robinson 1000 Mottes" anciennement située à La Croix (Indre-et-Loire) ; site disparu dans les années 30 malgré le legs à la commune en 1912...


   Ces bouts de papier vieillots sont parfois tout ce qui reste de ces constructions insolites, et aussi, dans d'autres cas, sont les premiers indices d'un site encore à découvrir (sont-ils toujours debout?, se demande l'imagination aiguillonnée par le démon de la curiosité).

 

Pierre-Dange,-ponseau-éd.jpg

Pierre Dange, son "Château" comme il est dit en légende, coll.BM


      Parmi ces cas, se dresse le "château", parfois aussi appelé, de façon toujours aussi grandiloquente ou pompeuse, le "palais artistique" du dénommé Pierre Dange (Ô, le joli nom!) qui était situé "sur la route d'Ouzouër-sur-Trézée", dans une zone proche de Rogny-les-Sept-Écluses, dans l'Yonne. Dans le temps, Feu André Escard, je ne sais plus trop où (peut-être le Bulletin des Amis de François Ozenda?), avait tenté des recherches assez infructueuses sur ce personnage. La revue Gazogène en a aussi parlé dans ses numéros 24 et hors-série "N'oubliez pas l'artiste...", où l'on peut voir d'un numéro à l'autre quatre images rares. Le collectionneur et artiste Jean-Michel Chesné a également très récemment sur son blog apporté quelques renseignements supplémentaires sur le personnage dont on sait que la maison visible sur la carte ci-dessus a disparu. En particulier il a recueilli un intéressant témoignage d'un témoin oculaire qui avait rencontré le sieur Dange (actif au début du XXe siècle) dans les années 1930.

 

Palais-artistique-de-Pierre.jpg

Autre carte montrant ce qui est cette fois appelé le "palais artistique" de Pierre Dange, vers 1910


     Pierre Dange, qui apparaît comme un pauvre hère sur les cartes postales représentant son "palais" sans autre toit semble-t-il qu'une charpente d'arceaux métalliques laissée à l'état d'ébauche, Pierre Dange, à ce qui est clairement signifié d'une carte à l'autre était avant tout un peintre. Il pose  sur ces cartes à côté de divers tableaux de grand format, qu'il veut à l'évidence faire connaître grâce à ce support de communication populaire qu'était la carte postale en ces années du début de l'autre siècle. Et c'était à mes yeux un grand peintre populaire et naïf. Bien entendu, on aimerait fort voir en vrai ces oeuvres que l'on ne fait que deviner sur les cartes. Avait-il, comme l'écrit Gazogène de son côté, un talent "mystique, inspiré, médiumnique"? C'est peut-être vite dit. Je vais ajouter personnellement ici même une pièce au dossier qui montrera qu'il pouvait aussi traiter des sujets tout à fait profanes, comme ce portrait de vigneron, nommé "Olivier Alfroid", qui est signé de "Pierre Dange" et daté de "mars 1910" (format 75x78 cm), reproduit par mes bons offices ci-dessous.

 

Pierre-Dange,-Olivier-Alfro.jpg

Pierre Dange, Olivier Alfroid, mars 1910, exposition "Tableaux étranges et naïfs" (1984) ; on notera que le tableau comporte deux signatures, l'une tracée au pinceau et l'autre ciselée dans le bois du cadre ("Par Pierre Dange en mars 1910")


      D'où sort ce tableau, me direz-vous? Je l'ai extrait d'un catalogue édité à l'occasion d'une exposition intitulée "Tableaux étranges et naïfs, 1820-1920", sous-titrée "Portraits d'enfants, d'adultes et de maisons", qui s'était tenue à la Galerie Geneviève Rolde à Paris en juin 1984. C'était le marchand de poupées anciennes (et merveilleuses), Alain Renard, qui avait organisé le catalogue, probablement à partir de sa propre collection de tableaux (dans le livre, il ne le dit pas). Ce portrait d'un vigneron, deux fois cerné de grappes de raisin, peintes autour du portrait en médaillon et sculptées sur le cadre, paraît de même style que les peintures que l'on voit sur certaines des cartes postales (surtout celle ci-contre qui représente l'artiste posant à côté d'un tableau représentant un roi ou une reine, elle-même inscrite dans un médaillon surmonté de trois autres personnages ; ce procédé du médaillon paraît récurrent dans le travail de Dange).pierre dange,cartes postales d'environnements,olivier alfroid,art naïf,art populaire,environnements spontanés,habitants-paysagistes,rogny-les-sept-écluses,camille jamain,alain renard La date de 1910 correspond à l'époque où furent éditées les cartes postales. Enfin, il paraît peu probable qu'il ait pu exister deux Pierre Dange, tous deux peintres naïfs et populaires.

     Je suis donc à peu près sûr que nous sommes là en présence d'un tableau non perdu (tout du moins en 1984!) du peintre naïf Pierre Dange, habitant par ailleurs cette très étrange maison de Rogny-les-Sept-Ecluses, au confort plus que sommaire, sans fenêtres apparentes, comme favorisant le repli de son propriétaire concentré sur lui-même...

     Qu'est devenu ce tableau? Depuis cette exposition datant de trente ans, c'est difficile à dire. Je n'ai pas d'information là-dessus. Juste cette image à reproduire en ligne. Mais c'est déjà beaucoup.

*

Petit ajout du 17 nov. (que j'espère comme le début d'une longue liste...?):

J'ai suivi le commentaire de Jean-Christophe Belotti apposé après cette note (publiée le 15 novembre), et je reproduis donc ci-dessous une image, à dire vrai assez floue (mais ne soyons pas difficile, car cela cadre bien aussi avec ce genre de sujet) d'un autre tableau signé de Pierre Dange, intitulé "La Denisière à (Foiny?)", un paysage, lui aussi encadré d'un bois sculpté où l'on retrouve des raisins, dont une photo a été mise en ligne par le blog Vasavoir-Agfa, qui s'intéresse à l'histoire de la ville de Rogny-les-Sept-Ecluses.

 

pierre dange,cartes postales d'environnements,olivier alfroid,art naïf,art populaire,environnements spontanés,habitants-paysagistes,rogny-les-sept-écluses,camille jamain,alain renard

Ph. extraite du site Vasavoir-Agfa


Et puis, ce blog, qui a retrouvé la trace d'une famille Baudrier qui a conservé quelques souvenirs de Pierre Dange, par suite du rachat de sa maison en mauvais état et "quasi en ruines" (à une date non précisée sur le blog, qui reste quand même passablement en survol sur la question malheureusement), ce blog publie aussi un autre document émouvant, la plaque avec le nom DANGE qui se trouvait sur la porte de cette maison étrange (étredange, devrait-on écrire...).

 

pierre dange,cartes postales d'environnements,olivier alfroid,art naïf,art populaire,environnements spontanés,habitants-paysagistes,rogny-les-sept-écluses,camille jamain,alain renard

Ph extraite du site Vasavoir-Agfa


Commentaires

Passionnant, et qui augure de recherches haletantes et jouissives trouvailles.

Écrit par : Régis Gayraud | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

"Passionnant, et qui augure de recherches haletantes et jouissives trouvailles."

Oui !

Écrit par : Cosmo | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Bruno,
j'ai trouvé ceci, où l'on peut voir un paysage de M. Dange dans un cadre sculpté. Mais c'est sans doute connu ? voir ici : http://vasavoir.e-monsite.com/pages/content/rogny/l-interieur-du-village-de-rogny.html

Écrit par : Jean-Christophe Belotti | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

Bravo et merci, Jean-Christophe, j'ai été trop paresseux vis-à-vis d'Internet ces temps-ci. Décidément, on y trouve même l'introuvable, presque. Ce tableau me paraît bien inconnu, en tout cas de moi, et certainement aussi des quelques autres rares amateurs du bonhomme. Cela en fait un deuxième qui s'est prolongé jusqu'à notre époque.
Je vais le rajouter bientôt à la note ci-avant. Ainsi que l'autre document moins artistique mais tout de même émouvant. En t'en rendant grâces bien entendu. Félicitations.

Écrit par : Le sciapode | 17/11/2011

Répondre à ce commentaire

Moi aussi, je suis enthousiasmé par ces recherches.
Félicitations.

Écrit par : Emmanuel Boussuge | 17/11/2011

Répondre à ce commentaire

Mon cher Sciapode, il me semble bien voir écrit plutôt "La Denisière à Rogny", le "R" de Rogny étant simplement un peu abîmé. La Denisière, c'est un nom de lieu-dit qu'on trouve plutôt dans le Centre Ouest de la France (Sarthe), mais pourquoi pas jusque dans cette Puisaye finalement assez proche du Gâtinais?

Écrit par : Régis Gayraud | 17/11/2011

Répondre à ce commentaire

Félicitations, la bibliothèque de la Croix-en-touraine 37150 expose en ce moment , entre-autres 21 CPA de Robinson 1000 Mottes. Site aujourd'hui complètement détruit,
mais des témoignages de "souvenirs" encore en possession de q.q. habitants et le souvenir d'un apprenti maçon qui participa à la déconstruction de la salle de danse. Je peux communiquer si d'autres précisions me parviennent.

écrit par alain

Écrit par : bibliochouette | 04/12/2014

Répondre à ce commentaire

Merci de votre commentaire, Alain. Je connais l'ancien site de Camille Jamin dont on a parlé dans plusieurs publications, notamment dans un guide du patrimoine des éditions Flohic. Je possède quelques-unes des 21 cartes dont vous parlez. Merci d'avoir signalé à moi et à mes lecteurs cette exposition. A signaler aussi que le site fut évoqué dans des numéros de la (défunte?) revue "Gazogène".
Je vous contacterai en privé si vous le voulez bien.

Écrit par : Le sciapode | 04/12/2014

Oui, il y a aussi quelques petites choses amusantes sur le site "Drolatique Touraine":
http://drolatiquetouraine.blogspot.fr/

Écrit par : Régis Gayraud | 04/12/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je possède un tableau de Pierre Dange, signé sur la toile et dans le cadre. Ce dernier est entièrement sculpté. Titre " LAUNOIRE 1901", parfait état.

Écrit par : john duquenet | 05/10/2016

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,
Je souhaite apporter des précisions quant au tableau naïf réalisé par Pierre DANGE. Je veux parler du tableau représentant Olivier ALFROID. Je collectionne les cartes postales et les photos anciennes. J'ai trouvé ce week-end la photo de mariage de m. Alfroid. Le tableau de Pierre Dange m'a permis d'identifier le marié. Au dos de la photo il y a un cachet "VINS-SPIRITUEUX-SIROPS - Olivier Alfroid - Ouzouer -S- TREZEE". J'ai trouvé sur le net la date du mariage le 18 juin 1892.
Salutations cordiales et bonne continuation au Poignard Subtil
Pierre

Écrit par : Pierre Saillard | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire