Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2009

Journées du patrimoine au Jardin de Nous Deux (anciennement Charles Billy)

    Oyez, oyez, amateurs d'environnements d'autodidactes. Pour les journées du patrimoine qui auront lieu le week-end prochain, ceux qui ne sont pas très loin de la vallée de l'Azergues, dans le Rhône, pourront si le coeur leur en dit, aller découvrir, ou redécouvrir un environnement qui est généralement fermé au public, le Jardin de Nous Deux de feux Charles et Pauline Billy, à Civrieux d'Azergues, chemin du Mazard. J'en ai déjà parlé sur ce blog, mais voici quelques images qui aideront le lecteur curieux à se faire une idée du site.

CB,-maquettes-entremêlées,-.jpg
Maquettes de monuments divers, temple thaï à gauche, ph. Bruno Montpied, 1990
CB,-Honneur-aux-classes-en-.jpg
Au premier plan, arche d'hommage aux classes en 5 et 0 (derniers chiffres des dates de naissance des époux Billy en l'occurrence), référence étant faite à la fête de la "vague" à Villefranche, ph.BM, 1990

      En effet le propriétaire actuel qui a conservé le décor de Charles Billy, ce qui est tout à son honneur et un exemple rare à souligner dans l'histoire de la postérité des sites créés par des autodidactes, ouvre le jardin au public le dimanche 20 septembre. La visite est gratuite. Elle aura lieu à 10h et à 15h, le rendez-vous étant pris auparavant place de la mairie. Mais ATTENTION! Le nombre de places est fort limité (sans doute parce que les dimensions du jardin n'autorisent pas de grandes foules...). On ne dépassera pas les 15 personnes. Il faut en outre s'inscrire à l'avance à la mairie, et ce avant le 18 septembre prochain avant 18h, hâtez-vous donc, il ne reste que deux jours... Tél: 04 78 43 04 17, et fax: 04 78 43 15 06. A vous l'espace d'un instant, châteaux finlandais ou "de Piédanleau", mosquée, moulin guadeloupéen, parthénon, hommage aux classes de Villefranche, temple thaï, tour de Sidi Bousaïd, monument au Beaujolais et autres décors de pierres dorées, harmonieux et excentrique collage architectural cernant un pavillon d'ancien ouvrier des frères Lumière.

CB,-chât-finlandais-et-tour.jpg
Château finlandais et tour du Beaujolais, ph. BM, 1988

Commentaires

Je ne sais pas si ça cadre avec le concept d'environnement spontané, si c'est vrai ou une oeuvre d'art paysagiste, mais les images sont belles :
http://www.scoutingny.com/?p=1026

Écrit par : Cosmo | 17/09/2009

Répondre à ce commentaire

Ca n'est effectivement pas du tout un environnement spontané.
Plutôt un village déterré que des archéologues du passé récent de New-York ont exhumé, tel qu'il était resté figé dans le sol depuis les années 1950. Les photos de sa re-sortie au jour de 2009 sont effectivement intriguantes, surtout celle qui montre la statue d'un homme, vraisemblablement le patron d'une usine de boules à neige, tenant dans sa paume une des productions de son usine, une boule dans laquelle on peut deviner une autre effigie du même homme, cette fois extrêmement réduite, sur laquelle donc les consommateurs pouvaient secouer la neige.
Tout cela prend des allures de roman à la Raymond Roussel. L'archéologie a ses moments de poésie.

Écrit par : Le sciapode | 18/09/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire